· 

Raid moto en Egypte

Raid moto en BMW

Périple en Egypte

Madame Varin a parcouru quasiment toute l’Europe, une partie de l’Asie et de l’Afrique. Elle nous raconte ses voyages...

Chaque année durant 10 ans, nous partions tous les étés pour un raid moto organisé par BMW. Nous étions environ une centaine de motos et nous étions très bien encadrés par des médecins, des kinésithérapeutes, des mécaniciens ainsi que la télé, la 5. Ce périple avait lieu au mois d’août. Le départ se déroulait à Paris et durant le mois nous faisions entre 1800 et 1900 kilomètres. Selon les budgets, les étapes et les circonstances, nous dormions  à l’hôtel ou au camping. Les conditions étaient parfois un peu rudimentaires notamment pour les lessives mais cela reste anecdotique.
Peu importe la météo nous roulions, direction l’objectif !

Un de ces étés nous allions en Egypte, après avoir traversé une partie de la France nous roulions vers l’Allemagne, la Yougoslavie, et la Grèce d’où nous prenions le bateau pour arriver à notre destination. Jusqu’ici nous avions déjà eu bien chaud mais dans ce magnifique pays la chaleur était accablante, il faisait jusqu’à 60°C ! En moto, c’était insupportable. Malgré tout il fallait avancer. Pour ce faire nous nous levions à 3 heures du matin et nous roulions jusqu’à 9 heures maximum, il faisait déjà 50°C. Après quelques heures de repos, nous pouvions profiter des richesses du pays et de ses habitants, je garde en mémoire de belles images des pyramides, des statuettes…

 

En Egypte comme dans beaucoup de pays d’Afrique, les routes ne sont pas celles de chez nous, les conditions sont très mauvaises. Le code de la route est quasiment inexistant : piétons, conducteurs et bétail n’en font qu’à leur tête. Il fallait être très vigilant, les accidents étaient vite arrivés. Beaucoup de personnes nous accostaient, c’était assez exceptionnel de voir tant de motos. Malgré la barrière de la langue nous arrivions à communiquer par de simples gestes et les échanges se faisaient très bien. On nous a souvent réclamé de l’argent, une situation déchirante mais courante dans un pays pauvre. Un jour, nous avons aperçu des chèvres dans des arbres en plein milieu du désert. Les pauvres bêtes mangeaient les quelques feuilles encore présentes. Amusés et curieux, nous nous sommes arrêtés pour prendre des photos lorsqu’une bande d’enfants a surgi armés de bâtons, ils étaient jeunes mais très agressifs et déterminés à nous prendre un peu d’argent. Nous avons cédé et avons pris rapidement nos photos.
Pour le retour nous sommes passés par Venise et nous avons eu la chance de visiter cette charmante ville. A ce point, le groupe se dispersait et chacun repartait dans son petit coin de France des souvenirs plein la tête.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Flavio Antonino (jeudi, 30 août 2018 18:17)

    J'etais un des trois mecaniciens charges de la maintenance des motos.
    J'avais 19 ans.

  • #2

    Flavio Antonino (jeudi, 30 août 2018 20:29)

    J'en ait fait une version Anglaise sur mon site: http://ourworldisawakening.net/about/trip-to-egypt/

  • #3

    blanc robert (mardi, 29 janvier 2019 20:02)

    j ai participe a ce fabuleux raid je pense qu il ne serait plus possible actuellement j ai un tres bon souvenir des contacts avec les villageois extremement acceuillants